12166437_1635778046674442_718027400_n (1)Communiqué de presse du FN 12

Le Front National réagit à l’annonce de cet énième drame de la misère du « sans logement » en France. Effet un SDF a menacé, mardi soir, de se suicider à Baraqueville en apprenant qu’aucune place d’hébergement d’urgence n’était disponible dans la cité du Ségala comme dans tout le département.

 

Chacun est en droit de se demander comment l’état français trouve 25 000 logements pour accueillir les assauts de réfugiés de ces derniers mois. Comment notre département se permet d’héberger 52 migrants, alors que dans notre pays le problème du logement ne cesse de s’accroitre malgré tout ce qui semble avoir été mis en œuvre dans ce domaine. A croire que plus on construit plus on a « de demandeurs d’asile » prioritaires à loger, sans que le nombre de nos SDF ne diminue.

Il est plus facile de feindre l’empathie sur ce qui n’engage que les autres, que d’ouvrir les yeux sur la douleur ordinaire dans son village ou dans sa rue…

Pour ce malheureux, au fin fond de l’Aveyron, un choix : le suicide ou le sursaut. Il est urgent que l’état prenne les mesures pour que cesse l’inacceptable.

Le Front National rappelle l’engagement de Marine Le Pen assurant la priorité nationale : priorité pour le logement, pour le travail ainsi que pour la santé. En effet, le dernier rapport de la Cour des Comptes dénonce le fait que le nombre croissant de migrants influe à la baisse sur l’offre d’hébergement faite aux SDF français. C’est une réalité tangible notamment dans notre région, cela ressort notamment du SRADA (Schéma Régional d’Accueil des Demandeurs d’Asiles).

Notre pensée va vers cet homme désespéré, qui nous le souhaitons sera très rapidement localisé par la gendarmerie, afin d’être pris en charge dans les meilleures conditions.