Centre-Presse – Les fausses polémiques médiatiques : Marine sera là samedi

FullSizeRender

France 3 Quercy-Rouergue – Reportage sur la venue de Marine Le Pen en Aveyron le 4 mars

A partir de 2’53 mn


19/20 Edition locale

Depeche du Midi – Location de la salle à Rignac : face au double discours, nous apportons des preuves !

Sans titre

Marine en Aveyron le samedi 4 mars pour une réunion publique à Rignac

FACEBOOK_INVIT_REU_PUBLIQUE_04_03

Droit de réponse [Dépêche du Midi] aux propos immondes de Mr Bernard Ferrand

12166437_1635778046674442_718027400_n (1)Communiqué de presse du Front national de l’Aveyron 

Droit de réponse à M. FERRAND (art dépêche du midi du 27/03/2017)

M. Bernard Ferrand et le PRG qu’il représente devrait s’honorer de défendre la liberté d’expression plutôt que de jouer les pleureuses par voie de presse.

Faut-il lui rappeler que l’utilisation d’une salle communale – quelle que soit sa dénomination – dans le cadre d’une campagne présidentielle est une liberté publique et que cela relève du droit républicain pour un parti politique reconnu par nos institutions. Quoique puisse en dire aussi M. Calvet, le maire de Rignac, soucieux semble-t-il de préserver ses petits intérêts locaux, la réservation de la salle s’est faite en toute transparence. Je ne vois donc pas où est le problème pour M. Ferrand qui semble accréditer la thèse d’une certaine police de la pensée où certains auraient le droit de s’exprimer ou non selon que les opinions correspondent aux personnes natives de la commune. Mais enfin pour qui se prend M. Ferrand de délivrer ainsi des brevets de bonne conduite et qui en plus à le toupet de convoquer les morts !

Pour ma part je ne citerai que Voltaire à qui l’on attribue cette citation : “je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire”. Non M. Ferrand, vous n’aurez pas le monopole de la parole publique et l’Aveyron n’est pas votre île. Marine LE PEN et le Front National entendent bien y faire campagne que cela vous plaise ou non.

 

 

 

Location de la salle à Rignac : face au double discours, nous apportons des preuves

35_jean_guillaume_remise_frontnational_rbm-1-300x300Communiqué de presse de Jean-Guillaume REMISE – Secrétaire départemental du FN Aveyron et Conseiller régional d’Occitanie

Il s’installe depuis quelques jours une discussion mensongère entre le maire de Rignac et moi-même. Alors pour mettre fin à cela et s’en tenir aux faits, j’apporte par le présent communiqué les éléments chronologiques et les éléments probants (en pièces jointes) qui démontre le double langage du Maire de Rignac qui indique que « s’il avait su que c’était pour le Front National, ils ne l’auraient jamais eu ».

Outre le fait que légalement le maire ne peut nous refuser une salle (jurisprudence constante en la matière) et du caractère anti-démocratique d’une telle position, le maire de Rignac comme son service administratif ont été informés dès le début de la demande de location au titre du Front national.

En effet, il a été mis une option sur la salle le 9 février au nom du Front national, de même la signature de la convention de location de la salle en mairie de Rignac, le 13 février, la personne en charge de la location à clairement fait mention du Front national de l’Aveyron, de même l’adresse du loueur sur la convention est celui de la permanence départementale comme le prouve le document ci-joint.

Par ailleurs, j’ai averti le 14 février Mr Menassi, Directeur de cabinet du Préfet de l’Aveyron de la venue de Marine Le Pen à Rignac et j’ai pris soin, alors que rien ne m’y oblige légalement mais par courtoisie républicaine, de joindre le Maire de Rignac. J’ai pour cela essayé de le joindre en sa mairie le 13 février, sans succès, puis à son entreprise en laissant un message à sa secrétaire afin qu’il me rappelle. Il m’a donc téléphoné le 14 février au matin. Le 15 février, soit le lendemain de notre échange, je lui ai donc adressé un mail de remerciement et récapitulatif des points de discussion de la veille (voir mail en pièce jointe). J’ajoute que Mr Menassi m’a bien confirmé, ce matin par téléphone, qu’il n’a pas été contacté pas plus que ses services par Mr Calvet pour essayer de faire annuler la convention de location de la salle.

Que le maire soit fébrile, subisse des pressions cela est fort possible tant le système n’aime pas être ébranlé. Pour autant, je n’accepte pas que l’on dise que nous aurions « manœuvré » pour louer cette salle et j’en apporte les preuves irréfragables. J’attends donc les éléments tangibles de ceux qui participent à cette rumeur, je crains que nous attendions longtemps …

Que ceux qui se livrent à cette polémique en soient remerciés, c’est du carburant électoral pour nous !

 

Marine en Aveyron le samedi 4 mars pour une réunion publique à Rignac

FACEBOOK_INVIT_REU_PUBLIQUE_04_03

Midi-Libre – Le Front national présentera une sévéragaise aux législatives

MIDI LIBRE

Centre-Presse – Matthieu Danen rejoint officiellement le Front national

C5knEu-WAAEBOqX

[Dépeche du Midi] Le Front National en campagne… à la campagne

201702211270-fullUne présence sur les marchés, du porte à porte, du collage d’affiches : le Front National est entré dans la campagne de la présidentielle. Une campagne menée aussi à la campagne. Pour preuve la réunion publique tenue vendredi soir à Rieupeyroux, avec Julien Leonardelli, secrétaire départemental FN de la Haute Garonne et conseiller régional.

«On va à cette élection pour gagner», a-t-il scandé, mettant les principaux adversaires de Marine Le Pen dans le même panier : «Avec Hamon, ce sont des propositions farfelues, Fillon des propositions destructrices et Macron des propositions inexistantes.»

Il a annoncé la venue de Marine Le Pen en Aveyron, le lieu et la date n’étant pas encore connus. Une candidate dont les démêlés avec la justice européenne au sujet de ses assistants parlementaires sont, pour lui, «un non-évènement». Le conseiller régional est aussi revenu sur les incidents de la dernière séance plénière avec la présidente de la région Occitanie.

Après la présidentielle, où le FN vise un score de 30 % en Aveyron, les législatives. Bruno Leleu, secrétaire départemental adjoint, devrait être le candidat frontiste dans la deuxième circonscription (Villefranche -Decazeville-Ségala), dont il est le responsable.

Il ne cache pas être candidat à l’investiture, mais dit aussi qu’aujourd’hui, «le Front national a le luxe de pouvoir choisir ses candidats». Réponse le 4 ou 5 mars avec l’annonce de la décision de la commission nationale d’investiture.

 

Haut de page