Articles taggés aveyron

Fin des éditions locales de France 3 : En marche vers un « jacobinisme régionaliste » !

VisuelCommuniquéF3SuppressionLocale-1-768x460Communiqué de presse des élus du Groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

France 3, « la chaîne de télévision de proximité du service public », vient d’annoncer la suppression de ses décrochages locaux. En Occitanie, les éditions locales du Tarn, du Pays Catalan, du Pays Gardois et du Quercy-Rouergue vont ainsi disparaitre en 2018.

Outils essentiels de l’information de proximité, ces éditions locales sont un rendez-vous quotidien important pour de nombreux Français. Loin des prétextes budgétaires, leur suppression s’inscrit dans une volonté politique de régionalisation à outrance et de déracinement des populations.

Julien Sanchez, Président du groupe FN RBM, et les élus du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie désapprouvent cette décision, apportent leur soutien aux journalistes et salariés des éditions locales de France 3 et se joignent au Député Louis Aliot pour demander à la direction de France Télévisions de maintenir ces éditions locales.

Conférence des territoires : J-G Remise répond au 1er Ministre et au Préfet de l’Aveyron

 

Islamisme radical : un trentenaire interpellé à Rodez puis expulsé

en-aveyron-les-forces-de-l-ordre-surveilleraient-une_1005804_500x334pAprès les attentats du 13 novembre et l’état d’urgence décrété dans la foulée par le président de la République, les forces de l’ordre sont en alerte et mettent la pression sur les milieux islamistes et les personnes supposées en être proches. En Aveyron comme partout sur le territoire national! Pour preuve, après la perquisition administrative qu’ont menée les gendarmes à Saint-Affrique, dans l’hôtel où est assigné à résidence Merouane Benhamed, cet islamiste condamné à dix ans de prison en 2006 pour avoir préparé des attentats à Paris en 2001 et 2002, et que la France ne peut désormais expulser dans son pays d’origine, l’Algérie, parce qu’il y a été condamné à mort, une nouvelle opération s’est déroulée, mardi, dans l’agglomération ruthénoise.

Tout a débuté mardi lors d’un banal contrôle d’identité mené sur réquisition du procureur de la République. Selon nos informations, dans le centre-ville de Rodez, les fonctionnaires du commissariat du chef-lieu du département ont interpellé, dans la matinée, un individu âgé d’une trentaine d’années, né en Russie. Sous le coup d’une interdiction de séjourner sur le territoire national, ce dernier a alors été conduit au poste de police pour y être entendu. Lors de l’enquête, il est rapidement apparu que cet homme est connu pour être proche des milieux islamistes.

En conséquence, les policiers ont procédé à plusieurs perquisitions administratives. Celles-ci ont ainsi eu lieu, toujours dans la journée de mardi, en trois endroits d’Onet-le-Château : dans l’appartement où vivait ce trentenaire, et dans deux autres logements où il aurait indiqué avoir fait un passage lors de son séjour dans le Ruthénois. Ces trois perquisitions n’ont rien donné. En effet, comme lors de l’opération menée il y a une dizaine de jours au domicile de Merouane Benhamed, les forces de l’ordre n’ont découvert ni armes ni documents compromettants. En revanche, sous le coup d’une expulsion, le trentenaire interpellé dans Rodez a été conduit au centre de rétention administrative de Cornebarrieu, situé dans la banlieue toulousaine, à proximité de l’aéroport.

Source : Centre-Presse

Régionale / Aveyron : Anne-Sophie Monestier, N°2 sur la liste de D. Reynié, ou la prime à l’élue fantôme !

12166437_1635778046674442_718027400_n (1)Communiqué de presse FN Aveyron du 24 novembre 2015

France Télévision vient de réaliser une étude sur le taux de présence des élus régionaux sortant durant la dernière mandature. Si le taux moyen de présence est satisfaisant en Région Midi-Pyrénées avec 90% de moyenne, il y a quelques élus qui ont totalement décrochés. Les plus mauvais élèves sont au nombre de trois. Avec respectivement Silvia Pinel (48%), Anne-Sophie Monestier (55%), Jean-Claude Luche (61%). Les aveyronnais en bonne place !

OMP_web-1-e1391154487123 (1)

La liste aveyronnaise de Dominique Reynié (tête de liste dans notre département) donne une prime à une candidate (2ème sur la liste départementale) qui fut parmi les deux élus les plus absentes dans la mandature 2010-2015 et cela sur 98 élus. Elle fait partie avec le ministre Silvia Pinel (PRG) des deux élus qui ont « séché » le plus l’assemblée du Conseil Régional de Midi-Pyrénées et de loin car une très large partie des élus ont assuré la présence que le mandat exige (≤ 90% de présence pour 70% des élus,  ≤ 70 à 89% pour 22,45% des élus et 5,10% pour ≤ 60 à 69,99% de présence).

Un élu est indemnisé pour son mandat cela rend ces nombreuses absences d’autant plus choquantes outre le non-respect du mandat confié par les électeurs.

Presence Mandature 2010 2015 CR Midi Pyrénées

Exclusif / Régionale LRMP – Inéligibilité de Dominique Reynié : les lettres qui accusent

4667753_reynie-ok-new_545x460_autocropRévélations. Dans un second courrier adressé à Nicolas Sarkozy ce 27 octobre, Jean-Pierre Grand, sénateur LR de l’Hérault,  réclame, documents à l’appui, de « mettre un terme » à la candidature de Dominique Reynié, tête de liste des Républicains aux élections régionales en Languedoc-Roussillon-Midi Pyrénées.

Cette lettre et ces documents – deux lettres adressés à Reynié par son propre avocat, Maître Jérôme Jeanjan – que Valeurs actuelles s’est procuré, témoigne, selon lui, des « solutions (mises en œuvre par Reynié) pour régulariser à postériori sa situation qui s’apparentent au manuel du « parfait petit fraudeur » ».

Alors que Reynié affirmait, lors de son intronisation, louer « depuis toujours » un appartement à Onet-le-Château, il avait été contraint de reconnaître qu’il ne s’agissait, en réalité, que de la location d’une chambre individuelle au domicile de sa mère.

Or cette domiciliation pose à son tour deux problèmes juridiques :

  • Une domiciliation hors-délais légaux. Contracté depuis le 1er mars 2015, son bail a été signé postérieurement à la date limite d’inscription sur les fichiers fiscaux fixée au 1er janvier 2015 par le code électoral.
  • Un bail antidaté. Dans une lettre de son avocat en date du 12 mai 2015 faisant suite aux interrogations de Reynié « sur la légalité de (son) inscription sur la liste électorale de la commune d’Onet le Château » et« sur le risque d’être radié de cette liste électorale », Maître Jeanjean préconise comme « solution » : « il conviendrait que vous soyez titulaire d’un bail à Onet le Château, puis que vous dénonciez ce bail auprès des services fiscaux afin d’être inscrit au rôle des contributions directes ». Vous devez « conclure un bail d’habitation à Onet-le-Château », insiste-il encore dans un nouveau courrier daté du lendemain 13 mai. Ce qui signifie qu’à cette date, Reynié n’était pas titulaire d’un bail ! Deux mois et demi APRES celui signé avec sa mère…

L’avocat prévient en outre : « il existe un risque de radiation de la liste électorale d’Onet le Château. »

Lorsque Jean-Pierre Grand, dans sa lettre à Sarkozy, dénonce, dans les courriers de l’avocat de Reynié un« manuel du parfait petit fraudeur », il fait en outre référence aux multiples autres « solutions » préconisés par ce dernier pour crédibiliser la domiciliation dans sa terre d’élection du candidat vivant, travaillant et payant ses impôts à Paris. Exemples : « ouvrir un compte EDF au nom du candidat ou mettre le compte EDF existant au nom du candidat »« faire basculer l’intégralité de la correspondance à l’adresse d’Onet-le-Château en effectuant la démarche auprès des services de la Poste pour le changement d’adresse »« domicilier le compte bancaire dans une agence proche d’Onet-le-Château » etc. Jusqu’à « conserver des tickets de caisse pour des achats courants effectués à proximité d’Onet-le-Château »

Contesté dans son propre camp, désormais distancé par le FN dans les sondages, au point que Jean-Pierre Grand assure que la région « est menacée d’être conquise par le Front national », le politologue désigné tête de liste en région Languedoc Roussillon-Midi-Pyrénées à la surprise générale est aussi lâché par plusieurs élus de l’UDI.

Valeurs actuelles peut révéler que l’un d’eux s’est adressé « à titre amical » à un Conseiller d’Etat au sujet de l’éligibilité de Reynié. Conclusions, entre autres, de celui-ci : « il est évident que D.R. (Dominique Reynié) n’est pas domicilié au sens civil du terme, dans la région », « l’inscription sur la liste électorale est douteuse », « le bail fait sur Onet entre D.R. et sa mère (…) n’a jamais été enregistré auprès des services des impôts ».

Officiellement saisi du dossier, et ayant reçu via Jean-Pierre Grand, toutes les lettres des avocats, Nicolas Sarkozy va devoir trancher. En président de parti et en avocat.


Régionales / MPLR : Le FNJ Aveyron sur le marché de Laissac ce matin pour soutenir Louis Aliot

Législative partielle Aveyron : beau comme “l’impartialité” de la Dépêche du Midi !

On sort les rames à la Dépêche du Midi ….

(agrandir l’image en cliquant dessur)

ddm

 

Centre-Presse / Midi-Libre : Dominique Reynié : l’autre candidat de gauche !

CP

Bruno LELEU (FN) était l’invité de CFM Radio

A un moment où les partis politiques veulent paraître dépasser la base strictement adhérante, où certains souhaitent pouvoir remettre en cause la légitimité des élus, où pourtant on gomme les ébauches de démocratie participative et alors que l’on constate des résistances aussi vaines que violentes au moindre projet de loi ou de construction, Claude de Vesins vous propose de débattre sur la façon dont est pris en compte la volonté des citoyens notamment sur les projets d’aménagement.

Cliquez sur l’image pour écouter l’émission

TO141216-300x173

Qui doit être pris en compte, les contribuables, les riverains, les utilisateurs, les défenseurs de certaines causes?
Les dispositifs prévus, comme les enquêtes publiques, sont ils respectés et respectables?
Comment faire pour que le perfectionnement de la démocratie ne livre pas cette dernière aux groupes de pression défenseurs d’intérêts spécifiques ?

 

Les participants pour cette édition sont :

- Europe Ecologie – Les Verts : Guy Pezet
- Front National : Bruno Leleu
- Parti Communiste Français / Parti de Gauche : Angelo  Andreotti
- Part Radical de Gauche  : Jean-Sébastien Orcibal
- Parti Socialiste : Georges Ginisty
- Union des Démocrates et Indépendants : Bernard Morre
- Union pour un Mouvement Populaire : Laurent Tranier

Communiqué FN 12 : Conseil Général “retraite chapeau” … de la combinaison à la mauvaise gestion.

Communiqué paru dans le Centre-Presse du 6 décembre 

et l’Hebdo du 12 décembre 2014

cp

Haut de page