Articles taggés élection

Législative partielle Aveyron : beau comme “l’impartialité” de la Dépêche du Midi !

On sort les rames à la Dépêche du Midi ….

(agrandir l’image en cliquant dessur)

ddm

 

Des candidats FN aux sénatoriales face aux candidats cumulards !

fn1210Les élections sénatoriales qui s’annoncent à la fin du mois de septembre verront le FN présenter des candidats. Ces derniers viennent d’être investis par la Commission nationale d’investiture et seront présentés au début du mois de septembre.

Ainsi, le FN entend ne plus jouer un rôle figuratif à la faveur de la croissance de son implantation et des votes qui viennent vers lui mais aussi parce qu’à l’occasion de la recherche de parrainages pour la candidature de Marine Le Pen en 2012, de nombreux élus ruraux nous avaient confié leur vote en faveur du FN. Le FN pourrait et entend créer la surprise en démontrant sa capacité à faire un score conséquent en Aveyron. La surprise pourrait donc bien surgir du camp des patriotes.

Les candidats du FN développeront leur vision des collectivités locales, de la désertification des services publics dans la ruralité face à des candidats cumulards. Avec d’un côté le duo Luche / Marc, qui pour le coup, cumule moins de charisme à eux deux qu’une bourriche d’huitres.

Avec un Président du Conseil général qui présente un bilan quasi inexistant à la tête du Conseil Général sauf celui d’un accroissement de la dépense publique et celui de se vanter en public de ne « trouver le temps de penser que lorsqu’il est à la chasse » !

On ne s’étonnera donc pas qui n’ai pu offrir une vision à moyen terme pour notre département. Un bon « serreur » de main ne fait pas une politique.

De l’autre un député invisible  et désormais candidat au sénatoriale, qui après plus de deux mandats n’a réussi qu’à se fondre dans le damas rouge des sièges du Palais Bourbon et ne présenter qu’une proposition de loi. A quoi bon alors passer du Palais Bourbon à celui du Luxembourg ? Pour préparer la place au conseiller général Arnaud Viala à la députation. Et dire que ces élus passent leur temps à dire dans la presse « qu’ils ne font pas de politique », on confirme : ils font de la stratégie de bas étage, personne n’est dupe messieurs de ce coup à 3 bandes !

Nous soulignons la pluie de subventions que déverse Monsieur Luche depuis quelques semaines auprès des mairies en espérant un vote clément. Enfin, le FN Aveyron veillera à l’intégration dans les comptes de campagne de la tournée qu’opère Monsieur Luche depuis deux mois et demi auprès des maires aux frais du Conseil général !

Bureau départemental FN Aveyron

Joseph Daul (UMP/PPE) : “Europe mon amour”, la preuve par le porno !

joseph-daul-au-parlement-europeen-photo-archives-dnaJoseph Daul, le président du Parti conservateur européen, qui regroupe notamment l’UMP française et la CDU allemande, a décidé de faire aimer l’Europe aux jeunes. Et, pour y parvenir, il n’hésite pas à employer des arguments très directs, quelques semaines avant un scrutin européen qui s’annonce placé sous le signe d’une abstention record.

Ainsi, dans un entretien avec Les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) (lien payant), relayée par l’AFP, il se lance dans une ode d’amour à l’Europe via … le porno.

Joseph Daul, 67 ans, raconte ainsi les joyeuses virées dans les cinémas porno allemands qu’il organisait avec ses amis, dans les années 60 :

Quand j’ai des groupes de jeunes visiteurs (au Parlement européen) qui me disent que l’Europe ne sert à rien (…), je leur dis qu’à leur âge, à 18 ans, quand je voulais aller à Kehl(une ville frontalière de Strasbourg, où il vivait, NDLR) pour voir les films pornos qui étaient interdits en France, il fallait parfois deux heures et demie pour passer la douane !
On arrivait au cinéma et le film était terminé !

Joseph Daul, qui se souvient encore que, “une fois sur deux, (il) avai(t) oublié le porte-monnaie avec les marks”, l’assure :

Quand on leur explique des choses comme ça, aux jeunes, ils voient tout de suite à quoi sert l’Europe.

Le député européen français, qui préside depuis 2007 le principal groupe politique du Parlement européen, ne sera pas candidat à un nouveau mandat en mai prochain.

Il entend se consacrer pleinement à la présidence du Parti populaire européen (PPE), à laquelle il a été élu en novembre.

Source : Le Lab Europe 1

Réunion publique en Aveyron avec Bruno Lemaire – L’impasse de l’UE, après les promesses, les constats et les moyens de s’en sortir

Invitation mail Bruno Lemaire

Européennes 2014 Grand Sud-ouest : Louis Aliot sillonne le Comminges (Haute-Garonne)

qdfsqfLa cité commingeoise de la faïence est la seule du sud de la Haute-Garonne qui a obtenu un élu Front National au conseil municipal lors des dernières élections municipales.

C’est donc logiquement ici que Louis Aliot, qui faisait étape en Comminges avant de se rendre aujourd’hui dans les Hautes-Pyrénées, a choisi de réunir ses militants, dans une auberge en bordure de l’autoroute. Entouré de quelques-uns de ses colistiers, la tête de liste du Front National pour les Européennes a rencontré un éleveur de porcs, un transporteur routier et les responsables d’un centre équestre du Comminges. Avec eux, comme ensuite, dans la soirée, avec les militants, il a martelé le discours qui est celui de son parti : «L’effet négatif de l’Europe sur les économies des pays membres, un euro qui interroge et qui aggrave les économies nationales et des gouvernants qui ne peuvent faire que ce qu’un État supranational leur dit de faire».

Louis Aliot n’hésite pas à prendre en exemple des mesures concrètes prises à Bruxelles pour dire «tout ce qui ne va pas» selon lui dans le système et met «dans le même sac» UMP et PS. Ariégeois de souche, l’homme se sent à l’aise en piémont pyrénéen et, hier, a particulièrement évoqué les problèmes liés à l’agriculture.

Source : La Dépêche du Midi

L’UMP, parti du repli, partisan du déclin

bruno-gollnisch-drapeau-europeen-et-francaisLe  sondage CSA pour BFMTV et Nice-Matin sur les élections européennes,  paru hier, confirmerait que le FN virerait en tête au soir du 25 mai. Les listes frontistes recueilleraient une moyenne de 24 % des voix, et séduiraient même   30% des électeurs de la tranche d’âge des  25-34 ans,  34% des  35-49 ans.   En seconde position, l’UMP  est créditée de 22% devant le tandem PS-radicaux de gauche (20%),  l’UDI (9%), le Front de Gauche (7,5%) et Europe-Ecologie-Les-Verts (7%). Pour autant, il s’agit comme toujours de garder la tête froide et d’appréhender cette nouvelle enquête avec le recul nécessaire. D’abord parce que la marge d’erreur reconnue par les sondeurs eux-mêmes est de plus ou moins trois points, ensuite parce ce que l’abstention, la meilleure arme du Système  en ce  qu’elle lui profite principalement, peut enrayer cette dynamique. Ce  même sondage précise  en effet que seulement   63% des personnes interrogées  se disent sûres de leur choix,  tandis que seuls 35% des  sondés   se disent  certains   d’aller voter. Plus précisément,   41% des sympathisants du PS iront voter, 40% de ceux de  l’UMP,  38% de ceux du  FN. Chacun l’aura compris le travail de mobilisation de l’électorat frontiste devra être mené avec force dans les quatre semaines à venir.

 Ce sondage CSA indique aussi que 39% des personnes interrogées affirment qu’elles voteront le 25 mai aux  pour sanctionner la gauche  au pouvoir. Une  fenêtre de tir dont l’UMP espère tirer quelques bénéfices en campant dans le rôle du seul parti crédible, dit de gouvernement,   capable de porter une alternative à la politique menée par le gouvernement et sa majorité. C’est pourquoi, sans surprise, au regard des sondages indiquant que le FN à le vent en poupe, Jean-François Copé a concentré hier ses attaques, lors de la conférence de presse de lancement  de sa campagne des européennes, contre l’opposition nationale.

  Le FN est un  «parti populiste», un gros mot dans la bouche de M. Copé,  « europhobe »,  dont les électeurs seraient des crétins puisqu’ils seraient   « moins exigeants »   que les Français qui continuent de voter pour l’UMP, avec un  «projet absurde de sortie de l’UE»,  qui «dit tout et n’importe quoi».  Les seconds couteaux, Hortefeux, Morano, Lavrilleux ont été chargés d’en rajouter  dans la description d’un Mouvement national aux idées délirantes, avec sa volonté « démagogique » de « rétablir les frontières », de  protéger nos compatriotes des ravages de la mondialisation, avec  « son programme dangereux pour l’influence de la France en Europe »

 En l’absence d’un parti souverainiste allié,  jouissant d’une certaine influence électorale,  capable de  prendre des voix au FN et/ou de les rabattre vers l’UMP, Jean-François Copé a ressorti  les formules magiques, censées dissuader l’électeur droitier, patriote de voter FN.

 Le très contesté patron de l’UMP a donc décliné des propositions, souvent peu crédibles, inapplicables, pas à la hauteur des problèmes ou des enjeux  et irréalistes dans le cadre rigide de l’Europe bruxelloise. Propositions surtout,     que la droite précédemment au pouvoir n’a jamais été en capacité de formuler et de tenter d’imposer. Certes, de Chirac à Sarkozy, la droite européiste a toujours fait sienne la célèbre formule énoncée par Charles Pasqua, « les promesses n’engagent que ceux à qui elles sont faites »…

 Au nombre de celles-ci ont été citées  une « Europe à géométrie variable »,   la fin de l’élargissement de l’UE, la réforme  l’accord de Schengen de libre circulation, la  création d’un poste de commissaire européen à l’immigration,  une politique de sanction, voire de suspension ou  d’exclusion d’un Etat qui manquerait à ses obligations concernant ses frontières,le renforcement des moyens de l’agence Frontex.

 Jean-François Copé s’est aussi saisi de cette occasion pour tacler sévèrement le vice-président de l’UMP, Laurent Wauquiez, auteur d’un  livre fourre-tout  «  Europe : il faut tout changer ». Dans celui-ci, l’homme qui expliquait   qu’il était prêt à voter PS pour faire « barrage » au FN,  se garde bien de s’attaquer  à la religion  de la monnaie unique -« il faut garder l’euro car  il nous protège » (sic) avance-t-il prudemment.  Partant du constat  évident que  la construction bruxelloise « ne marche plus »,  il  propose un «protectionnisme» européen, un retour à une Europe des six (les Etats originels, auxquels il ajoute l’Espagne à la place du Luxembourg…), la sortie de  l’espace Schengen…

 « Laurent Wauquiez a des positionnements individuels parce que populistes », «il n’y aura pas de proposition démagogique à l’UMP» a affirmé M. Copé, qui a dénoncé point par point les  vœux de ce dernier Comprendre, volens, nolens,  au-delà des propos d’estrade  et des aménagements à la marge, que l’UMP n’entend pas   remettre en cause l’effacement de la France,   sa  soumission à l’idéologie bruxelloise. Idéologie supranationale dont la philosophie, le  but ultime, est  la mise en place d’une gouvernance mondiale,   qui est par essence, Bruno Gollnisch l’a souvent évoqué,  contraire au véritable génie de l’Europe, « espace qui inventé  la liberté et  l’égalité des nations.»

Dans les faits, Aymeric Chauprade le rappelait hier en compagnie de Marine Le Pen lors de la présentation de sa liste francilienne pour les européennes, l’UMP porte la pleine responsabilité avec le PS du déclin dramatique que nous subissons.  « L’UMPS  porte le bilan d’une Europe qui a détruit les économies des différentes nations européennes, qui a produit plus de chômage, plus d’immigration, plus de fiscalité, plus de délocalisation, plus de travailleurs détachés venant concurrencer nos travailleurs en France ».

 France info le soulignait implicitement, il n’est pas étonnant que cette collusion de fait entre les deux partis européistes apparaissent de manière flagrante, puisque dans le dernier exercice,  élus de l’UMP et du  PS ont voté conjointement 70% des textes présentés dans l’hémicycle du parlement européen.

www.gollnisch.com

Européennes 2014: le FN en tête

Les sondages se suivent et se ressemblent à un mois des élections européennes : le Front national se positionne comme le premier parti de France. Le FN arrive en tête des intentions de vote (24%) devant l’UMP (22%) et la liste PS-radicaux de gauche (20%), selon un sondage CSA pour BFMTV et le groupe Nice Matin.

Les centristes (UDI-Modem-l’Alternative) recueille 9%, le Front de gauche 7,5, et Europe Ecologie-Les Verts 7%. Les autres listes ne franchissent pas la barre des 5%.

052b940e4f4852ec19a41573758cbc83

Si 51% des interrogés estiment que leur «vote n’aura aucun rapport avec un jugement sur l’action du président de la République et du gouvernement», 39% exprimeront leur «insatisfaction vis-à-vis de l’action du président de la République et du gouvernement». 6% utiliseront ce scrutin pour soutenir François Hollande et le gouvernement. 4% sont sans opinion.

Source : Var Matin

L’édito de Marine Le Pen : aux urnes, citoyens !

6429788-9702376Dans trois jours ce sera le premier tour des élections municipales. Une occasion unique d’exprimer votre ras-le-bol des politiques suivies, localement et nationalement, par l’UMPS et qui se traduisent par toujours plus de taxes, d’insécurité, de chômage, d’inégalités, d’immigration, toujours moins d’avenir pour nous et nos enfants. Ce sera le meilleur moyen de dire en même temps votre profonde envie de changement.

Jamais la situation politique n’a été aussi favorable au vrai changement

Car jamais le rejet d’une classe politique largement corrompue et inefficace n’a été aussi grand. C’est malheureusement sans précédent dans les annales politiques de la Ve République !

Dans le même temps, jamais notre mouvement n’a été autant porté par l’opinion. Entre un tiers et la moitié des Français, selon les différentes enquêtes, disent adhérer aux propositions portées par le FN/RBM. Et en effet, tous les sondages nous donnent, à peu près partout, à la hausse. Pour la première fois, des villes peuvent basculer.

Jamais notre mouvement n’a été aussi présent

C’est que notre mouvement a consenti, pour ce très important rendez-vous électoral, un effort militant sans précédent : 595 listes, rassemblant près de 22 000 candidates et candidats, défendront nos couleurs le 23 mars : 6 fois plus qu’en 2008 et un record historique ! Nous serons présents dans près de la moitié des villes de plus de 10 000 habitants. Nous sommes en mesure de faire entrer dans les conseils municipaux des centaines d’élus qui porteront la seule vraie opposition, locale et nationale, à la désastreuse politique euro-socialo-libérale suivie par la droite et la gauche depuis trente ans !

Mais il faut vous mo-bi-li-ser !

Seulement, pour ne pas faire mentir les sondages, j’ai besoin de vous, de votre détermination, de votre vote ! Ne croyez pas que l’abstention, ou pour les plus « remontés », le vote blanc ou nul constituent une expression utile de votre mécontentement : les politiciens au pouvoir – ou qui l’ont été la veille – sont habitués à gouverner sans majorité. En revanche, ils savent qu’une victoire nette et massive de notre mouvement aura un énorme retentissement politique et médiatique, et sonnera pour eux comme le pire des désaveux.

Il n’y a qu’un seul vote utile pour le changement, pour leur dire « assez ! », le vote Front National / Rassemblement Bleu Marine

C’est pourquoi je vous demande de vous mobiliser les 23 et 30 mars : non seulement en allant voter, mais en convainquant un maximum de vos proches de le faire. Il faut, partout où c’est possible, déclencher un séisme électoral qui bouscule la caste UMPS. C’est comme cela, et pas autrement, que nous ferons entendre, à tous les hommes et partis d’un système à bout de souffle, la voix des Français, votre voix à vous !

Je m’adresserai à vous vendredi 21 mars à 19h30 en direct sur ce site.

Je sais que je peux compter sur vous.

Marine Le Pen

Le FN confirme la présence d’une liste “Millau Bleu Marine” à l’élection municipale

ml

Municipale Millau 2014 : Lancement de la liste “Millau Bleu Marine”

fn121-1Le FN Aveyron annonce qu’une liste « Millau Bleu Marine » sera bien présente à l’élection municipale millavoise de Mars 2014. La liste est en constitution. La tête de liste sera présentée à la presse au début du mois de Janvier prochain.

Le FN entend ainsi participer pleinement au débat municipal qui s’engage. Il va ainsi démontrer par les urnes, qu’il sera la première force au soir du 1er tour et qu’il est donc la seule force politique à même de faire chuter Guy Durand dans sa tentative de réélection au fauteuil de premier magistrat de la commune.

Nous appelons tous les Millavois à nous rejoindre dans le travail de campagne qui s’annonce.

Contact Liste « Millau Bleu Marine » :  06 65 86 47 12

 millaubleumarine@gmail.com

Haut de page