Articles taggés Frédéric Cabrolier

Région Occitanie – Analyse des orientations budgétaires de la Région Occitanie par Frédéric Cabrolier

Analyse des orientations budgétaires 2017 de Frédéric Cabrolier, conseiller régional du Front National et du Rassemblement Bleu Marine d’Occitanie en Assemblée plénière.

Frédéric Cabrolier (FN) – Albi : «La municipalité n’écoute plus les Albigeois»

201312051296-fullFrédéric Cabrolier et Glawdis Ramadji, les deux têtes de liste du Front national «Albi bleu marine» pour les municipales, sont satisfaits. «Enfin Stéphanie Guiraud-Chaumeil est candidate. C’est une bonne chose de connaître nos adversaires et dresser un bilan des trois mandats de Philippe Bonnecarrère», commente Frédéric Cabrolier.

Le membre du FN n’est pas particulièrement tendre avec la municipalité en place. Parlons d’abord de l’actualité chaude de la préfecture tarnaise. «Je ne suis pas contre l’arrêté anti-prostitution, même s’il a été signé à des fins électoralistes. Le vrai problème est de savoir quels seront les moyens pour appliquer cette décision», commente la tête de liste «Bleu marine».

«Moi je suis pour», réplique Glawdis Ramadji. «En tant que femme noire, j’en ai marre de me faire importuner par des hommes, quand je vais à la gare. C’est insupportable.»

Frédéric Cabrolier continue son examen du bilan municipal : «Nous avons eu un maire bâtisseur. Très bien. Reste, et la cour des comptes régionale le confirme, les impôts locaux sont supérieurs aux autres villes de même taille. Si je suis élu, je baisserai ces impôts.» Comment ? «Déjà, j’arrêterais les grands travaux. Ensuite, je baisserai les subventions de certaines associations.»

Évidemment, Frédéric Cabrolier ne pouvait que s’arrêter sur l’insécurité, galopante selon lui.

«Il y a un décalage entre le discours du maire et la réalité. Il parle de vivre ensemble , même quand l’on voit des voitures brûlées, pour fêter la victoire d’une équipe de foot. Le Front national est clair là sur ce dossier. Nous devons arrêter d’acheter la paix sociale grâce aux aides pour les familles de délinquants. Je suis pour la fermeté vis-à-vis de ces voyous, qui rappelons-le, sont une minorité.»

La tête de liste FN critique pêle-mêle la circulation «infernale à Albi», propose la création du 4e pont dont le lieu serait «choisi par référendum». Il veut redynamiser le commerce du centre-ville «en accordant notamment une demi-heure gratuite de stationnement pour les clients.» Il accuse «la folie des grandeurs du Grand théâtre des Cordeliers qui sera réservé à une élite et non à l’ensemble de la population». Enfin, Frédéric Cabrolier demande «d’arrêter cette politique tournée vers les touristes et non les Albigeois».

Voilà le programme. En conclusion, quand on lui demande quel chiffre il espère décrocher au premier tour de municipales, il répond : «Entre 15 et 20 %. Avec ce score, le Front national pourra réellement peser sur le second tour. Et je peux vous dire que je suis confiant».

Source : La Dépêche du Midi

Haut de page