Articles taggés gauche

Centre-Presse / Midi-Libre : Dominique Reynié : l’autre candidat de gauche !

CP

Journal de Millau : les Khmers de service

Journal de Millau du 19 juin JDM

Marion Maréchal-Le Pen sur l’amnistie des faits commis lors de mouvements sociaux

Assemblée Nationale : Marion Maréchal-Le Pen sur l’amnistie des faits commis lors de mouvements sociaux.

Refondation de l’école : la gauche propose l’école des fans pour tous !

COMMUNIQUE DE MARION MARECHAL LE PEN – Député du Vaucluse

Le débat sur le projet de loi appelé refondation de l’école donne lieu à des surenchères particulièrement inquiétantes à gauche, témoignant d’un angélisme en inadéquation totale avec les enjeux.

Ainsi, les députés Verts ont proposé la suppression de toute notation des élèves dans le primaire, poussant à instaurer ‘d’autres systèmes d’évaluation positive de la progressivité des élèves…’.  L’amendement a été rejeté.  Pour l’instant…

Il est en revanche acté que le redoublement sera désormais quasi impossible, quel que soit le niveau des élèves.  En effet, il est inscrit dans le texte qu’il doit être exceptionnel, suite au vote d’un amendement PS.  Le niveau de connaissance doit être apprécié en fin de cycle et non en fin d’année scolaire…

La théorie du genre a également fait son apparition dans divers endroits du texte, au point que les Verts, toujours eux, ont demandé la suppression de l’appellation d’école maternelle, à connotation trop genrée…

Le tout aboutit sur un texte où les néologismes et autres théories floues (comme celle de ‘l’école inclusive’) sont redondants.

Marion Maréchal-Le Pen dénonce ces errements pédagogistes qui déresponsabilisent les élèves et détournent l’enseignement de sa vocation de transmission des savoirs. L’Ecole ne doit pas être un laboratoire d’expérimentation des théories plus ou moins fumeuses qu’une certaine gauche aime populariser.

A l’image de la société dans son ensemble et de la Justice en particulier, l’Ecole tend ainsi à devenir une institution qui se refuse à toute sanction et renonce à toute forme d’exigence, au détriment de l’acquisition des connaissances et de l’efficacité de sa mission.

Culture ou Cul-ture ? La Gauche et les Tartuffe au Conseil Régional

Communiqué de Bruno Gollnisch, président du groupe FN au Conseil régional Rhône-Alpes

Au Conseil Régional de Rhône-Alpes, où l’on gaspille à tout va l’argent du contribuable, la Gauche socialo-écolo-communiste subventionne grassement des sites informatiques classés comme pornographiques ou incitant à « montrer son cul » (sic).

Tout cela sous prétexte de culture…

Mais quand une élue Front National leur lit en séance les paroles des auteurs qu’ils subventionnent les Tartuffe en sont choqués !

Trop c’est trop. Pour leur faire honte, j’ai esquissé le geste rabelaisien auquel ces élus incitent les citoyens. Horreur !

J’espère qu’aux prochaines élections, les électeurs scandaleusement plumés feront de même en les renvoyant, à poil, dans leurs foyers.

Voici les textes des chansons téléchargeables sur l’ « espace M’RA » financé par la Région Rhône-Alpes à destination des jeunes publics, et dénoncé par l’élue frontiste Liliane Boury :

Poil : « Tronche à cul »
Tronche à cul,
Cul qui brille,
Brillamment abandonné,
Né à nu,
A nu sa tron…, tronche à cul.

Brice et sa pute : « Supervice »
Je ne prends pas de risques avec les acteurs connus,
Si tu es écrivain célèbre, par contre,
Je te montre mon cul : cul simple, cul double, cul triple [avec photos à l’appui]. (…)
J’ai beaucoup de mérite à envisager comment jouir : en bas, à droite, tout droit.
Nique ta mère même si c’est froid, je te montre le pas.
Mange-moi ! Couche-moi ! (…)
Appelle-moi comme ta maman, ou amène-moi ton p’tit papa, tu ne le sentiras pas.(…)
Vas-y, glisse ton pénis, c’est moi qui « supervice ».

Sans commentaire…

François Chérèque président de Terra Nova : la coupure entre le PS et le peuple va encore s’aggraver !

Communiqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

L’arrivée de François Chérèque à la présidence du think tank du PS, « Terra Nova », est d’une logique implacable.

En effet, après avoir longuement dirigé un syndicat qui a systématiquement fait le choix des puissances d’argent et de l’Union européenne contre les travailleurs français, François Chérèque prend la tête d’un think tank bobo-libéral qui prône l’abandon du peuple.

On se souvient de son soutien à l’inutile et injuste réforme des retraites de 2003, on connaît ses prises de position immigrationnistes, et personne n’a oublié la campagne de la CFDT en faveur de la Constitution européenne en 2005.

Quant à Terra Nova, il s’est distingué à de nombreuses reprises en suggérant notamment en 2011 au parti socialiste de renoncer aux catégories populaires et aux ouvriers au profit d’un conglomérat électoral constitué de « minorités ».

La présidence de Terra Nova par François Chérèque s’inscrit donc dans cette longue dérive antipopulaire. Elle contribuera à éloigner encore un peu plus le parti socialiste des catégories populaires, qui sont déjà les premières victimes de sa politique ultralibérale de soumission à tous les dogmes de la mondialisation sauvage.

Quand le PS utilise l’argent du contribuable de façon “UNEFicace”

Communiqué du Front National de la Jeunesse de l’Aveyron

Le Front National de la Jeunesse de l’Aveyron apprend que le Conseil Régional de Midi-Pyrénées, présidé par le socialiste Martin Malvy, s’apprête à accorder ce jeudi 22 novembre, une enveloppe de 25.000 euros à leurs amis syndicalistes étudiants de l’UNEF.

Le FNJ est scandalisé par ces pratiques systématiques de copinage qui mènent le PS à arroser nombre d’associations qui assurent sa propagande, avec l’argent du contribuable et ce alors que les déficits des collectivités territoriales explosent !

Il est grand temps que le Front National fasse son retour dans le Conseil Régional de Midi-Pyrénées afin de faire connaître au grand jour ces pratiques opaques et pour tenter de les contrer, comme c’est le cas en région Nord-Pas-de-Calais où Marine Le Pen et son équipe luttent sans relâchent contre la “mafia rose”, comme la nomme l’ex-maire socialiste d’Hénin-Beaumont.

Le FNJ rappelle que les impôts des contribuables doivent être uniquement réinvestis dans l’intérêt général des Midi-Pyrénéens.

Au moment où les socialistes se comportent en barons locaux gaspilleurs et où l’UMP nous offrent une piteuse guerre des petits chefs, il est grand temps de renouveler une classe politique parasitaire et de se tourner vers le Front National, seul mouvement se battant depuis toujours pour l’intérêt des Français.

A. FAYT

Responsable FNJ Aveyron

Présidentielle 2012 – MES : la gauche démasquée

Communiqué de Florian Philippot, Directeur stratégique de la campagne de Marine Le Pen


En optant majoritairement pour l’abstention au sujet du Mécanisme européen de stabilité (MES) hier à l’Assemblée nationale, la gauche française a montré une nouvelle fois qu’elle jouait contre le peuple et les travailleurs français.
S’abstenir c’est laisser faire. C’est accepter le MES, la mise sous tutelle de nos économies et la condamnation à vie à l’austérité au nom d’un dogme supérieur : l’euro.
S’abstenir, c’est accepter le diktat des banques et de la finance.
L’UMP est du côté des puissances d’argent et l’assume.
Le PS l’est tout autant mais se cache. Son imposture a été révélée au grand jour hier : la gauche a choisi les gros contre les petits.

Haut de page