Articles taggés immigration

Toulouse : un policier poignardé « parce qu’il représente la France »

00_france_jamet_frontnational_rbm-2-768x768Communiqué de presse de France Jamet,
Membre du Bureau Politique du Front National
Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Un fonctionnaire de police vient d’être poignardé à Toulouse en plein commissariat du Rempart de Saint Etienne, apprend-on par la Dépêche du Midi. France Jamet et les élus du groupe FN RBM apportent tout leur soutien au policier gravement blessé au cou comme à la policière en état de choc ainsi qu’à leur famille et l’ensemble de leurs collègues.

Scandalisés par cette agression, France Jamet et les élus du groupe FN-RBM tiennent aussi et surtout à rendre hommage au courage et au sang-froid de ces policiers et gendarmes dont les conditions de travail s’aggravent chaque jour alors qu’ils sont en prise directe et quotidienne avec cette nouvelle violence.

Toujours selon la Dépêche du Midi, « l’individu âgé de 31 ans et d’origine algérienne » aurait poignardé le policier « parce qu’il représente la France ». Les élus frontistes constatent amèrement que cet acte de terreur est encore une fois le résultat d’une immigration débridée et incontrôlée.

www.notreregion-fnrbm.fr

Twitter@groupe_FN_LRMP

Facebook : groupefrontnationalLRMP

Marine Le Pen était l’invitée de JM Aphatie sur RTL

Marine Le Pen répondait aux questions de Jean-Michel Apathie sur RTL.

Marine Le Pen : +48%, c’est une information qui a été révélée par Frontex mais pas sur RTL
Aphatie : Vous n’écoutez pas assez RTL pour savoir ce que nous diffusons sur notre antenne
Marine Le Pen : C’est paru dans la presse grecque, portugaise, italienne, espagnole mais pas un mot dans la presse française
Aphatie : … et si ça se trouve sur RTL

 


Marine Le Pen souhaite une saisie des… par rtl-fr

L’édito de Steeve Briois – Intégration, immigration, insécurité : trois “i” et deux rapports

6En une semaine, deux rapports aux interprétations et conclusions contradictoires ont permis de remettre en lumière quelques vérités que l’on savait déjà. D’un côté, un rapport sur l’intégration qui préconise l’abandon de la dite intégration, exigence sociale et culturelle à l’égard des immigrés déjà bien inefficace face à l’assimilation républicaine que nous avons toujours défendue. Nous parlions il y a 2 semaines de l’antiracisme, mais le racisme n’est-il pas justement dans la croyance les immigrés incapables de s’approprier notre histoire, nos traditions et notre modèle culturel, civilisationnel, et institutionnel ? Car le débat en la matière est précisément là : qui est le raciste entre celui qui considère que le Français d’origine africaine et asiatique est un idéal par son essence supposée, par la diversité supposée qu’il apporterait, et celui pour lequel le Français d’origine immigrée est Français parce qu’il l’est dans son esprit, dans son cœur et dans sa conduite.

Les Américains avaient théorisé cela en deux termes : le melting pot originel dans lequel, par traduction, on se fond pour ne former qu’un seul ensemble social et culturel homogène devenu par renoncement le salad bowl, dans lequel on se mélange, en gardant ses spécificités qu’on affiche bien volontiers en publique : le résultat on le connaît, c’est le communautarisme agressif, créateur de discordes et de luttes au sein d’une même société.

De toute façon la question ne se pose plus en ces termes : qu’il s’agisse de l’intégration ou de l’assimilation, les deux modèles sont rigoureusement impossibles à tenir et appliquer compte tenu du caractère massif et invasif de l’immigration. Mais l’idéologie est toujours derrière ce genre de rapports qui ne sont jamais que des pseudo-cautions intellectuelles, sociologiques et juridiques pour mieux faire avaler les couleuvres ultralibérales de l’UMPS : la volonté réelle est toujours la même, créer les conditions du dumping social et de la précarité d’une population plus facile à gouverner quand on la croit soumise par la misère qu’elle vit.

Les conséquences d’une telle politique nous amènent nécessairement aux conclusions du rapport publié en début de semaines par l’Observatoire Nationale de la Délinquance et des Réponses Pénales, rapport toujours aussi accablant que les précédents. Outre le lien qu’il établit clairement entre immigration et insécurité – lien dont on ne tirera pas une causalité ethnique mais bien la démographique, culturelle et sociale -, le rapport a le mérite de dégommer entre les lignes les socialistes, sans oublier de mettre en pièce la politique faussement sécuritaire et faussement ferme en terme d’immigration mise en place durant le mandat Sarkozy. On y apprend donc que les vols mettant en cause des étrangers ont explosé entre 2008 et 2012 de 10% et que ce sont chez les individus en provenance d’Europe de l’Est et de Tunisie que l’on y voit les plus nettes progressions.

La levée prochaine des restrictions de circulation et d’accès à certaines professions en France aux ressortissants roumains et bulgares ne va pas arranger la situation, l’angélisme d’Etat, le laxisme organisé et l’impunité non plus. A l’orée de la nouvelle année, on peut prédire d’ores et déjà que le millésime 2014 sera particulièrement douloureux pour la sécurité physique, matérielle et sociale de nos compatriotes. Et il sera inutile d’espérer de bonnes résolutions de la part de nos responsables politiques.

Steeve Briois
Secrétaire Général du Front National

Feu vert pour la libre circulation des turcs en Europe

43Communiqué de Bruno Gollnisch, Député au Parlement européen, Membre du Bureau politique du Front National

L’Union européenne vient de conclure un accord avec la Turquie pour la facilitation d’obtention des visas qui doit être signé à Ankara le 16 décembre prochain. Certes, cet accord s’accompagne d’un accord dit « de réadmission » visant à obliger la Turquie à accepter sur son territoire les clandestins qui y auraient transité avant d’entrer sur le territoire de l’UE. Certes également, il est prévu une période d’observation de trois ans sur l’application du second accord, avant d’exempter totalement de visas les citoyens turcs désirant faire de courts séjours en Europe. Certes, l’Union européenne a aussi conclu ce type d’accords avec d’autres pays, l’Albanie, la Bosnie, des républiques d’Asie centrale… dont on sait que les ressortissants ne voyagent que pour le tourisme, les études ou les affaires.

Mais justement. C’est l’occasion de faire savoir aux citoyens français que le gouvernement ne décide plus vraiment de qui a le droit d’entrer en France. C’est Bruxelles qui négocie ce type d’accords. Les ministres des États membres, réunis au Conseil, doivent les approuver, mais à la majorité qualifiée. Non seulement il n’y a pas de droit de veto, mais n’importe quel Ministre peut faire l’affaire pour signer. Le dernier accord de ce type en date, avec l’Azerbaïdjan, a été approuvé lors d’un Conseil « Jeunesse, Culture et Sports ». En présence de Mmes Filippetti et Fourneyron, et M. Peillon, mais sans M. Valls ! Belle manière de noyer le poisson en même temps que l’information ! Bien sûr, les parlements nationaux ne sont pas consultés : seul le Parlement européen l’est.

Voilà l’Union européenne ! Des fonctionnaires qui négocient, des ministres qui décident de dossiers qui ne sont pas de leur compétence, et des parlements nationaux réduits au silence !

Le Front National réaffirme le droit de chaque État à décider souverainement de qui a le droit d’entrer et séjourner sur son territoire, à quelles conditions et pour quelle durée. Ces domaines sont trop sérieux pour les laisser aux eurocrates !

Copé et le droit du sol : pour Aliot, le FN “impose ses choix”

pour-aliot-le-fn-impose-ses-choix_711357_510x255Louis Aliot le numéro 2 du Front national a estimé mercredi que la proposition de Jean-François Copé, président de l’UMP, de réformer le droit du sol attestait que “le Front National a imposé ses choix”.

Le numéro 2 du Front national, Louis Aliot, a estimé mercredi que la proposition du président de l’UMP, Jean-François Copé, de réformer le droit du sol attestait que “le Front National a imposé ses choix” dans la vie politique, car “soutenu par une majorité” de Français “M. Copé ne s’est pas levé un matin en disant ‘tiens, je vais parler de cette affaire de droit du sol parce que c’est payant’”, a déclaré M. Aliot à la presse à Agen, lors d’un déplacement dans le Lot-et-Garonne en préparation des élections municipales de 2014.

“Je crois que les Français ne se laisseront pas avoir comme en 2007 avec Sarkozy”

Si le président de l’UMP a exprimé sa volonté de redéfinir le droit du sol, a poursuivi M. Aliot, c’est “parce qu’il sait très bien que dans ses troupes aujourd’hui il y a une cristallisation autour de ces sujets, et que s’il n’en parle pas ils disparaîtront de la carte politique nationale”. “Copé croit qu’en venant sur la thématique du Front national, il va couper l’herbe sous le pied du Front national. Je crois que les Français ne se laisseront pas avoir comme en 2007 avec Sarkozy”, a poursuivi le vice-président du FN.

La situation est pré-insurrectionnelle

Il a dressé un parallèle similaire avec les déclarations du ministre de l’Intérieur Manuel Valls sur les difficultés d’intégration des Roms. “Si M. Valls réagit ainsi c’est qu’il a des éléments qui l’obligent à réagir ainsi (…) dans certains endroits de France la situation est pré-insurrectionnelle, c’est-à-dire que les Français sont arrivés à un tel niveau de ras-le-bol qu’ils sont prêts à se faire justice eux-mêmes”, a ajouté M. Aliot. M. Aliot s’exprimait avant une réunion avec des sympathisants FN à Agen sur le thème des municipales, entourés de futurs candidats du parti, dont Etienne Bousquet-Cassagne, 24 ans, qui avait atteint le second tour en juin dernier, battu par le candidat UMP, lors d’une législative partielle à Villeneuve-sur-Lot.

Source : Midi-Libre

“Affaire” Leonarda : l’aveu du père “on a fait du porte-à-porte en distribuant des tracts du PS”

593302clandos456À Mitrovica, la famille de l’adolescente de 15 ans expulsée alors qu’elle participait à une sortie scolaire se réjouit à l’idée d’un éventuel retour en France. Le père de Léonarda Dibrani s’exprime auprès des journalistes :

Propos du père Dibrani

«Les Dibrani n’ont pas mérité cela !, tonne le père. Savez-vous que pendant deux mois avant l’élection présidentielle, on a fait du porte-à-porte en distribuant des tracts du PS, on s’est tapé tous les meetings du Doubs pour crier “Vive Hollande !””? C’est la présidente de l’association des sans-papiers: elle nous a dit que si Hollande gagnait, on aurait des papiers ! Mais Hollande, il a gagné, et nous, on a gagné quo i? On est virés !»[...].»

Pour rappel un rapport de Terra Nova en 2011 (pole de réflexion proche du PS)  i Gauche : quelle majorité électorale pour 2012, indiquait « c’est un fait politique important : la France de la diversité est aujourd’hui la composante la plus dynamique, tant électoralement que démographiquement, de la gauche en France. »

Le Parti Socialiste n’a tout simplement pas intérêt à s’opposer à l’immigration légale ou illégale, puisque les immigrés d’aujourd’hui feront les électeurs de demain. Non sans un certain cynisme, le rapport de Terra Nova note qu’« entre 500.000 et 750.000 nouveaux électeurs, naturalisés français entre 2007 et 2012, pourront participer au prochain scrutin présidentiel sans avoir pu participer au précédent. » A ce chiffre, il faut rajouter 1,3 million d’enfants immigrés en âge de voter et les Français naturalisés nés à l’étranger (1.940.000), soit au total : pratiquement 4 millions (10% environ du corps électoral) d’électeurs potentiels pour le PS. Et ces nouveaux votants, qui ne sont «plus issus majoritairement de pays européens et catholiques », mais de pays du Maghreb et d’Afrique, souvent musulmans sont « plus sensibles aux enjeux identitaires et aux discriminations. »

Source citation : Le Figaro

 

Rapport Tuot sur les politiques d’intégration : la régularisation des clandestins s’institutionnalise

Communiqué de Presse de Marion Maréchal-Le Pen

Le rapport remis cette semaine au Premier Ministre par le conseiller d’Etat Thierry TUOT fait une série de propositions qui vont dans le sens d’un nouvel assouplissement des règles d’accès à la nationalité française et vers la régularisation massive des clandestins.

Partant du constat que les sans-papiers sont le plus souvent inexpulsables, il est proposé de créer un statut dit de tolérance instaurant une régularisation programmée au bout de 5 ans.
Par ailleurs, la nationalité française serait octroyée sur simple déclaration aux étrangers ayant suivi une scolarité complète en France ou aux ascendants de Français séjournant en France depuis 25 ans.

On note ensuite qu’il est recommandé de soutenir plus activement les associations intervenant en faveur de l’intégration. En d’autres termes, il s’agit de renforcer encore et toujours les moyens de structures dont les dérives ou l’inefficacité ont maintes fois été épinglées par la Cour des comptes.

On notera toutefois deux propositions reprenant des demandes de longue date du Front National : la publication de chiffres officiels sur l’immigration, à supposer qu’ils soient établis de manière objective, et l’établissement de critères transparents et anonymes pour l’attribution des logements sociaux.

Après la dépénalisation du séjour irrégulier, les circulaires Valls, l’allongement annoncé du titre de séjour de un à trois ans, la suppression de la franchise AME, la baisse des taxes administratives pour le séjour, il faut donc attendre avec la plus grande vigilance la suite qui sera donnée à ce rapport par le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

Paris : Une centaine de clandestins arrêtés lundi, relâchés, arrêtés à nouveau …

Une centaine de personnes qui manifestaient mardi après-midi place Saint-Michel à Paris en demandant la régularisation des sans-papiers ont été embarquées par la police pour vérification d’identité, a-t-on appris auprès d’une source policière et des intéressés.

Lundi, une centaine de ces mêmes manifestants avaient déjà été arrêtés et emmenés au département d’investigation judiciaire (DIJ) situé rue de l’Evangile dans le XVIIIe arrondissement avant d’être relâchés en fin de soirée. Le Comité de sans-papiers de la région parisienne à l’origine de ces manifestations se dit “né dans la lutte de solidarité” avec “les sans-papiers grévistes de la faim de Lille”. Plusieurs manifestations de ce collectif ont déjà eu lieu en France ces derniers jours. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a exclu vendredi de régulariser des sans-papiers sous la pression.

Source : JDD

Parti Islam, la Belgique d’aujourd’hui : la France de demain ?

Séisme au pays de la frite avec l’élection de 2 conseillers du parti islam aux élections communales (Lhoucine Aït Jeddig à Molenbeek et Redouane Ahrouchà Anderlecht).

Reportage de la RTBF du 3 novembre 2012 suite aux élections municipales en Belgique

Fabien Engelmann sur France bleu Lorraine

Fabien Engelmann, membre du bureau politique du Front National, était l’invité de France bleu Lorraine.

Haut de page