Articles taggés législative

Section FN Millau dans le journal de millau : “Au lendemain d’une élection”

JDM

Législative partielle Aveyron : beau comme “l’impartialité” de la Dépêche du Midi !

On sort les rames à la Dépêche du Midi ….

(agrandir l’image en cliquant dessur)

ddm

 

Législative partielle : tract de présentation

Voici le 1er tract de la campagne (d’autres vont suivre plus complets), il est diffusé à 45 000 exemplaires en ce moment, en avant !!!!

tract de presentation page 1 tract de presentation page 2

Aveyron – Législative partielle à Millau : les deux candidats FN sont déjà en campagne

 

Midi-Libre du 19 Octobre

 

legis2

 

La dépêche du Midi 19 Octobre

legis

Le FN lance la campagne de la législative partielle de la 3ème Circo (Millau / St Affrique)

SQFDDDans le cadre de l’élection législative à venir sur la 3ème circonscription de l’Aveyron (Millau / St Affrique), la CNI (Commission National d’Investiture) sur proposition du Bureau départemental a investi Jean-Guillaume REMISE (candidat) et Noelle Fassot (suppléante) pour représenter le Font national.

 

Législative partielle dans l’Oise : le front des tarfuffes est de retour !

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National

Les appels du PS à voter pour le candidat UMP dans l’Oise et la réponse en miroir de Jean-Pierre Raffarin évoquant un « front républicain » démontrent que l’UMP et le PS sont les deux béquilles d’un même système, d’une même politique.
UMP et PS, qui font semblant de s’opposer toute l’année, versent dans la même tartufferie dès que leurs postes sont en jeu. Dès que la seule chose qui les intéresse est menacée…

Les électeurs de la deuxième circonscription de l’Oise doivent profiter du second tour pour balayer ce système de connivences entre l’UMP et le PS et choisir le vrai changement avec Florence Italiani.

Florence Italiani incarne la seule vraie candidature républicaine face au candidat du système et du passé.
Il n’y a pas d’autre vrai front républicain que celui des patriotes que nous sommes, qui contrairement à l’UMP et au PS croient à l’avenir de la France, respectent la démocratie, notre peuple, et refusent de mettre notre destin dans les mains des banques et des technocrates.

Premier tour de l’élection législative partielle de l’Oise : débâcle du PS, contre-performance de l’UMP, inexorable montée du FN

Communiqué de Presse de Steeve Briois, Secrétaire Général du Front National

Les résultats du premier tour de l’élection législative partielle de l’Oise sont particulièrement intéressants à analyser : le PS dévisse de manière spectaculaire, ne laissant aucun doute sur le rejet que le gouvernement et sa majorité suscitent après à peine 10 mois d’exercice du pouvoir.

L’UMP réalise une contre-performance puisqu’en 8 mois, le député UMP progresse extrêmement peu par rapport au scrutin du mois de juin.

Enfin, la candidate Front National Florence Italiani réalise en ce premier tour une performance bien supérieure à celle du second tour des élections générales, dépassant les 40% dans un grand nombre de communes. Steeve Briois lui adresse donc toutes ses félicitations et invite les électeurs à se mobiliser en masse dimanche prochain : un énième député UMP qui ne s’opposera en rien au projet de la gauche ne leur servira à rien, ils ont encore l’opportunité d’élire une authentique élue d’opposition !

Bruno Gollnisch : trois partielles, quelques enseignements

S’ouvre aujourd’hui et  jusqu’à demain la Conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion  sociale à l’initiative du Conseil  économique, social et environnemental. Les chiffres sont  terribles : au-delà des quatre  millions de demandeurs d’emploi   (dont près de 2 millions de chômeurs  de longue durée), 14,1 % de la population, soit 8,6 millions de personnes, vivaient en  2010 au  dessous du seuil  de pauvreté fixé à 944€ par mois ; environ 3,6 millions de personnes  sont mal logées…Une situation de paupérisation accélérée  de notre pays, nous l’avons souvent dit ici,  qui est le fruit empoisonné des lâchetés,  des démissions, de l’immigrationnisme, de l’euromondialisme  des partis de gouvernement. Partis  qui apparemment, gardent la cote auprès des électeurs  si l’on en croit les résultats des trois  législatives partielles de ce dimanche…

Dans ce contexte de crise sociale et économique aiguë, notons au passage que  le résultat du sondage Opinion Way  pour le quotidien gratuit Métropublié aujourd’hui n’est pas pour surprendre. «Interrogés sur les mesures qu’ils souhaitent  voir prioritairement mises en œuvre dans les mois à venir »,  « le mariage pour tous » (10%) et « l’acte 2 de la décentralisation » (4%)   sont « reléguées en queue de peloton » par les personnes interrogées.

Le mariage homosexuel « arrive par ailleurs en tête (46%) lorsque l’on demande aux Français  à quels engagements le gouvernement devrait renoncer dans les prochains mois (…) 72% des sympathisants de droite, contre 26% des sympathisants de gauche, se prononcent pour son abandon. »

 Si le PS paye au prix fort  les désillusions de ses électeurs, l’UMP n’a pas semblé souffrir de la guerre  François Fillon-Jean-François Copé, la cote de satisfaction de  ces deux derniers  chutant de 18 points pour s’établir  respectivement à 33% et 17% selon ce même institut de sondage.

 Il convient ainsi  de  souligner  que le virage (sémantique)  « à droite (décomplexée) toute » initiée par M. Copé pour contenir la poussée du FN, n’a pas fait fuir les électeurs, du moins ceux qui se sont déplacés pour aller voter…

Comme nous le notions aussi sur ce blog, il faudra également  quelques mois pour que l’électorat traditionnel de l’UMP  « digère » le chaos engendré par  la guerre  Fillon-Copé. En, attendant il croit voter  utile en faveur du  candidat le mieux placé pour « battre la gauche »…

Ainsi dans  la 13e circonscription des Hauts-de-Seine,  Patrick Devedjian (4,78 % des voix  pour le candidat FN Michel Georget, dont un militant  s’était fait  violemment agressé sur le marché de Bourg-la-Reine le 1er décembre), et l’UDI-UMP  Henri Plagnol dans   la 1re circonscription du Val-de-Marne (11,3 % , contre 9,38 %  en juin pour la frontiste % Anne-Laure Maleyre),  virent en tête.

La déception pour le FN vient bien  sûr de  la 6e circonscription de l’Hérault ou un taux d’abstention supérieur  de 20 points  à celui du  mois de juin, n’a pas permis à la candidate FN France Jamet, arrivée en troisième position, d’être présente au second tour, faute d’avoir obtenu 12,5% des inscrits.

Le « copéiste » Elie Aboud, qui comme M. Devedjian,  avait pris grand soin de gommer  toute référence à l’UMP sur ses affiches et qui avait décliné la proposition de M. Copé de venir le soutenir sur place,  arrive largement en tête face à la socialiste Dolorès Roqué.  France  améliore cependant légèrement le score précédent du FN dans cette circonscription avec 23,37%  des  suffrages.

Les médias ont glosé  sur cet « échec » du FN du fait de la fidélité du noyau dur de l’électorat UMP à ce parti malgré la crise qu’il traverse. L’abstention, qui a toujours fortement handicapé le FN, a été beaucoup moins évoquée…Editorialiste sur RMC et au PointHervé Gattegno  explique que« dans cette circonscription (de l’Hérault, NDLR,) » , l’UMP apporte « la preuve » qu’il «peut se fracturer au sommet et se rassembler dans les urnes. Pas du tout le genre de signe qui va ramener Jean-François Copé et François Fillon à la raison… » (Lire la suite…)

Législative / Rodez : Jean-Guillaume REMISE donne sa position pour le 2nd tour.

Législatives 2012 / 1ère circonscription : Yves Censi doit se dégager de ses propres turpitudes.

Haut de page