Articles taggés RPS

Régionale : Les Républicains/UDI de l’Aveyron demandent de l’aide au groupe Baylet …. le clan Reynié est fébrile !

L’élu de Millau, Nicolas Lefevere, appelle à l’aide le groupe Baylet

(DDM, Midi-Libre, Centre-Presse, Journal de Millau, l’indépendant …)

pour tenter de sauver la candidature Reynié, pathétique !

 #RPS #UMPS

Lefevere

VALLS au chevet de l’UMP-LR et de Monsieur REYNIE : Le grand carnaval « républicain » commence dans notre Sud Ouest !

Louis ALiotCommuniqué de Presse de Louis ALIOT, tête de liste en région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon

Nous apprenons ce jour que le ministère de l’intérieur sur injonction du Premier ministre a validée la très controversée candidature de Dominique Reynié, Directeur général de la Fondapol et candidat UMP-LR.

D’après l’enquête journalistique, cette décision ne repose pas sur une analyse juridique mais relève d’une validation politique, « prise au plus haut niveau de l’Etat. » Une note technique était en cours de rédaction au ministère de l’Intérieur lorsque la décision de valider est tombée.

Les doutes qui planaient sur « inéligibilité » du candidat Républicain, relayés par le Sénateur-Maire LR Jean-Pierre Grand ont été balayés par le premier ministre dans des termes éloquents : « J’ai vu Valls au Sénat, il m’a dit “Reynié nous va bien”, j’ai alors compris que le préfet ne ferait pas de zèle pour vérifier son éligibilité ».

Au regard de ce dossier sensible et des agissements autoritaires du candidat LR, l’UDI a lâché en rase campagne le candidat Républicain dans des termes éloquents : Jean- Christophe Lagarde dénonce « les turpitudes », le « mépris » et le « non respect de la parole donnée » de la part du politologue. Et ajoute « je ne connais pas de manœuvres plus politicardes. Lui qui voulait régénérer la vie politique, je trouve au contraire qu’il l’abaisse ». Pour le président de l’UDI, la région semble perdue pour la droite et le centre « par sa seule faute » et certains hiérarques centristes veulent désormais poursuivre devant les tribunaux !

La validation de la candidature Reynié, décidée sans que l’expertise juridique du ministère soit achevée, prouve la collusion qui existe entre les LR, Reynié et la gauche en prévision d’un second tour difficile et d’un accord tacite entre l’UMPS.

Manuel VALLS ne se comporte pas en républicain dans cette affaire mais en calculateur intéressé et politicien au risque d’une annulation future du scrutin qui serait catastrophique pour la région, la démocratie locale et les finances publiques.
Les électeurs doivent être informés de ces arrangements entre amis qui préfigurent les accords républicains de l’après 6 décembre !

Centre-Presse / Midi-Libre : Dominique Reynié : l’autre candidat de gauche !

CP

Haut de page